Allocations : la traque aux fraudeurs rapporte

Les contrôleurs de la Caisse d'allocations familiales enquêtent afin de révéler d'éventuelles fraudes. En 2017, ces contrôles ont permis d'économiser 2 millions d'euros.

France 3

Traquer les fraudeurs de la CAF, c'est son objectif. Pour un dossier compliqué, cette contrôleuse de la CAF d'Évreux, dans l'Eure, préfère se rendre directement au domicile de la mère de famille. Chaque mois, la famille touche près de 1 000 euros, Élodie Lerat contrôle chaque document du foyer pour vérifier si la situation est conforme à la déclaration. Cette vérification ne dérange pas l'allocataire, elle n'a rien à cacher. Chaque année, les cinq agents de la CAF d'Évreux contrôlent 1 500 foyers, soit 0.5% des contrôles effectués sur le territoire.

2 millions d'économies en 2017

Les autres allocataires sont contrôlés, sans forcément le savoir, dans un bureau. Ici, les données de la CAF sont croisées avec celles de Pôle emploi et des impôts pour révéler les fraudes éventuelles. Ce système est efficace : en 2017, la CAF d'Évreux a récupéré près de 2 millions d'euros de fraude. Ces vérifications débouchent parfois sur une bonne surprise : une fois sur trois, le montant des allocations est revu à la hausse à l'issue du contrôle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une Caisse d\'allocations familiales à Bordeaux (Gironde), le 15 décembre 2017.
Une Caisse d'allocations familiales à Bordeaux (Gironde), le 15 décembre 2017. (MEHDI FEDOUACH / AFP)