Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Quand Christine Angot parlait à la télévision de l'inceste dont elle a été victime

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Quelques années avant sa violente opposition avec Sandrine Rousseau, Christine Angot avait elle-même été confrontée à une interview étrange dans "Tout le monde en parle", en 1999, autour de son livre qui racontait le viol incestueux dont elle a été victime.

Samedi 30 septembre, sur le plateau de On n’est pas couché, Christine Angot a invectivé Sandrine Rousseau à propos du livre de cette dernière, Parler. Dans cet ouvrage, l’ancienne porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts raconte notamment l’agression sexuelle dont elle dit avoir été victime et y accuse l’ancien député écologiste Denis Baupin. Les téléspectateurs ont été choqués par la scène où Sandrine Rousseau, les larmes aux yeux, se défend face à la virulence des attaques de Christine Angot. 

Stoïque face au malaise

Cette séquence prend un autre sens lorsqu'on revisionne le passage de l'écrivaine chez Thierry Ardisson, sur le plateau de Tout le monde en parle, en 1999, sur France 2. Christine Angot n'est pas encore chroniqueuse à la télé, mais simple invitée. Elle vient parler de son livre à succès, L’Inceste, où elle mélange deux récits : celui de deux femmes amoureuses et celui d'une fille violée par son père. Ces deux histoires n'en sont en réalité qu'une seule, la sienne.

La lecture de certains extraits, "violents" selon l'animateur, entraîne les rires des spectateurs et des autres invités. Sur son siège, Christine Angot reste calme et réagit froidement aux rires de Clémentine Célarié ou à ceux entendus dans le public. Elle sourit quelques fois, mais reste quasi stoïque face au malaise qui s'installe au fur et à mesure de l'interview. Une réaction très différente de celle de Sandrine Rousseau, dix-huit ans plus tard, bouleversée, elle, par la mise en cause de son livre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.