Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Guaino : "Le Nouvel Observateur" est "abject"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Europe 1
Article rédigé par
France Télévisions

L'hebdomadaire a relaté l'agression d'un couple d'homosexuels, dans la nuit de samedi à dimanche à Paris. L'article était intitulé : "Bien sûr, ce n’est pas Guaino qui m’a tabassé, mais…".

"Que Le Nouvel Observateur, que le journaliste, et le journal, qui donne des leçons à tout le monde, ait publié sur son site un tel article, est une abjection." Henri Guaino a laissé éclater sa colère à l'encontre de l'hebdomadaire de gauche, mercredi 10 avril au micro d'Europe 1. Le député UMP des Yvelines a reproché au Nouvel Obs la manière dont il a relaté l'agression d'un couple de jeunes homosexuels dans la nuit de samedi à dimanche à Paris.

L'article était intitulé : "Bien sûr, ce n'est pas Guaino qui m’a tabassé, mais…" Après la virulente critique de l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy, il a été retitré : "Mon agression a à voir avec la façon dont le débat se déroule". L'ex-conseiller spécial de l'ancien chef de l'Etat y reste mis en cause pour ses prises de position très tranchées contre le mariage pour tous par le jeune homme tabassé, qui raconte son agression.

"De cette abjection, comme de ce que fait le président de la République en jetant l’opprobre sur les hommes politiques, comme de ce que fait le juge avec les abus de pouvoir, (...) de cette abjection naît toujours le fascisme", s'est emporté Henri Guaino. "Dans une période de crise où le chômage monte partout, (...) quand vous jetez l’opprobre sur les hommes politiques, quand les journalistes se livrent à des abjections pareilles, que naît-il sinon le fascisme ou ce qui lui ressemble ?", a renchéri l'élu de droite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.