Cet article date de plus de huit ans.

Vanity Fair débarque en France, Michel Denisot aux manettes

Le célèbre magazine américain veut lancer son édition française dans les prochains mois. Pour diriger sa rédaction, le groupe Condé Nast, propriétaire du titre Vanity Fair, a choisi Michel Denisot, grande figure de Canal+. Un défi, alors que le marché de la presse magazine en France est déjà largement envahi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (NO CREDIT Autre)

Vanity Fair, mensuel américain de renom qui mêle glamour et
informations
, tente désormais sa chance dans l'hexagone, et prévoit un
lancement en France "avant l'été" , explique Xavier Romalet, PDG
de la filiale française du groupe de presse Condé Nast, propriétaire du titre.

"On est dans un environnement très volatile, avec un
marché français assez figé
", mais "paradoxalement on pense que
c'est le bon moment pour lancer Vanity Fair en France
", poursuit-il,
expliquant que Vanity Fair veut "un journalisme de qualité, des
papiers longs, des photos (...), et une mise en scène glamour"
. Le
magazine serait vendu dans la catégorie haut de gamme, entre 4 et
5 euros le numéro.

80% de contenu français

Décliner une recette américaine n'exclut surtout pas de plonger
le mensuel dans le bouillon de la culture française. D'où le choix précis de
Michel Denisot, 67 ans, qui présente chaque soir "Le Grand Journal" sur
Canal +, et qui prendra les manettes du journal, dont la rédaction sera confiée
à une vingtaine de journalistes sous la houlette de Anne Boulay (déjà à la
direction d'un autre magazine, GQ, lancé en 2008 en France). "Le choix
de Michel Denisot s'imposait quand on connaît l'homme et sa personnalité
(...)
Il connaît tout le monde, de la politique aux stars en passant par les
sportifs"
, souligne Xavier Romalet. Par ailleurs, ce dernier précise
également qu'en plus d'exploiter une partie des articles fournis par la
rédaction américaine, 80% du contenu sera exclusivement français.

Vanity Fair, légende américaine

Aux Etats-Unis, ce magazine a été lancé en 1913, avant d'être
interrompu en 1936. Relancé en 1983, le mensuel s'écoule désormais chaque mois à 1, 25
millions d'exemplaires. Le titre fait déjà l'objet d'une déclinaison en Italie,
en Grande-Bretagne et en Espagne. Si l'édition italienne s'écoule chaque mois à
250.000 exemplaires, la greffe, en revanche, n'a pas pris en Allemagne, où le
magazine a cessé de paraître en 2009.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.