Télévision : un phénomène météorologique perturbe la réception de la TNT dans la moitié nord de la France

Le phénomène devrait prendre fin vendredi soir au plus tard, selon l'Agence nationale des fréquences, qui a alerté sur ces problèmes de réception.

Un écran de télévision allumé avec des parasites, le 2 février 2016.
Un écran de télévision allumé avec des parasites, le 2 février 2016. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Pixellisation, son saccadé, disparition des chaînes... En raison d'un "épisode météorologique particulier", de nombreuses communes rencontrent des difficultés de réception de la TNT dans leur téléviseur depuis mardi 12 février. Le problème devrait cesser vendredi, selon l'Agence nationale des fréquences (ANFR), qui alerte sur ce phénomène. Les zones concernées – la région parisienne et une partie de la Bretagne, des Hauts-de-France et du Grand Est – sont indiquées en jaune sur la carte ci-dessous.

"Ces phénomènes sont naturels et peuvent se produire en période de chaleur inhabituelle ou à l'occasion de changements brusques de températures. Ils sont favorisés dans la grande majorité des cas par une masse d'eau qui se réchauffe brusquement, ou par des changements brusques de conditions météorologiques : hausse de pression atmosphérique, un ciel bien dégagé, une hausse rapide des températures, ou au contraire une baisse brusque du baromètre", explique l'ANFR sur son site. C'est plutôt la première situation qui s'est produite : après des températures basses le week-end dernier, le mercure a grimpé depuis mardi, avec un ciel bleu et du soleil.

Avec de telles conditions, la réception des ondes de télévision devient possible "bien au-delà des distances" prévues, "ce qui engendre des brouillages". "Il est conseillé aux téléspectateurs concernés de patienter jusqu'à la fin de ces perturbations sans intervenir sur leur récepteur. La bonne réception sera rétablie dès que le phénomène météorologique cessera", conseille l'Agence nationale des fréquences. Pour regarder son émission préférée, une seule solution : la visionner sur internet.