Cet article date de plus de neuf ans.

RFI Riposte, la voix des grévistes de la radio internationale

Les salariés de RFI, entrés dans leur septième semaine de grève contre le plan social, diffusent depuis ce matin une émission spéciale dans les 19 langues de la station sur une radio {"éphémère et autonome"}.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

"RFI Riposte", installée sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, émet en direct dans les "19 langues de RFI" depuis midi et jusqu'à 19h. On peut l'écouter via une sono, sur le Parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, mais aussi et surtout sur le Net...

Pendant sept heures, soit autant que de semaines de grève des personnels, les journalistes, producteurs et techniciens de Radio France Internationale expliquent "de manière festive et ludique la spécificité de RFI et les menaces qui pèsent sur son avenir", précise l'intersyndicale (SNJ, SNJ-CGT, SNRT-CGT et FO).

Des menaces résumées en deux chiffres, lourds de sens : 206, comme le nombre de postes supprimés (sur un millier) et 6, comme le nombre de rédactions en langues étrangères fermées.

Depuis le 12 mai, l'antenne de RFI est perturbée par une grève "illimitée" et tournante contre ce plan social. Un plan suspendu par la cour d'appel, qui a demandé à la direction d'informer davantage le comité d'entreprise, notamment sur la mise en place de la holding AEF (Audiovisuel extérieur de la France) qui coiffe RFI et France 24.

Le CE a saisi le tribunal de grande instance de Paris, qui l'a débouté la semaine dernière pour vice de forme, mais doit réexaminer le dossier aujourd'hui même.

Anne Jocteur Monrozier, avec agences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.