Le Crayon, ce média en ligne, peu connu mais à qui Emmanuel Macron a accordé une interview

Le média en ligne s'est fait connaître en misant sur les opinions et les débats, souvent tranchés. L'entretien vidéo avec Emmanuel Macron est publié sur sa chaîne YouTube.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Capture d'écran du compte Youtube du Crayon. (CAPTURE D'ECRAN / RADIOFRANCE)

Fondé en 2020 par quatre étudiants entrepreneurs, Le Crayon cumule 700 000 abonnés tous réseaux sociaux confondus. "Nous réconcilions notre génération avec les médias", revendique son site internet. Encore peu connu du grand public, Le Crayon partage un entretien avec Emmanuel Macron, mardi 4 juin. Un entretien d'une vingtaine de minutes diffusé à 18 heures sur sa chaîne YouTube.

"Oser réunir", c'est le slogan du Crayon. L'un des formats privilégiés : le débat entre des personnalités aux convictions radicalement opposées. Parmi les derniers exemples : une actrice X et un prêtre, une féministe et un masculiniste, un pro et un anti-chasse. "Nous visons à favoriser la réflexion, développer l'esprit critique et cultiver la curiosité des jeunes", précise le média. Le public ciblé a entre 18 et 34 ans.

"Des avis tranchés tous les jours"

Le média s'est notamment fait connaître pour avoir invité de nombreuses personnalités engagées à l'extrême droite : Julien Rochedy, ancien président des jeunes du Front national, Thaïs d'Escufon, ancienne porte-parole de Génération identitaire, Bruno Attal, ancien policier syndicaliste, Eric Zemmour, Florian Philippot... "Des avis tranchés tous les jours", assument les fondateurs du média qui prônent une liberté d'expression totale et favorisent la culture du buzz. "Le débat impartial et pluriel, indique sur son compte LinkedIn l'un des fondateurs, Wallerand Moullé-Berteaux. Avec des invités de toute la société."

Certaines des vidéos partagées par le média ont effectivement déclenché des polémiques. C'est le cas d'un extrait d'une interview de Rima Hassan, publié sur Instagram en janvier dernier avant d'être rapidement retiré. L'extrait avait été réutilisé à charge par plusieurs médias et personnalités politiques sans que Le Crayon n'accepte de diffuser l'intégralité de l'interview par la suite.

"Un accomplissement" d'interviewer Emmanuel Macron

En octobre 2023, Le Crayon a levé un million d'euros auprès d'investisseurs parmi lesquels le milliardaire Xavier Niel ou encore le controversé Pierre-Edouard Stérin, homme d'affaires conservateur qui s'est récemment positionné pour le rachat de Marianne. En plus du média Le Crayon, le groupe développe aussi une agence de communication spécialisée dans les réseaux sociaux (Le Pinceau) et une agence de relation presse (Le Surligneur).

L'interview d'Emmanuel Macron a été enregistrée vendredi 1er juin à l'Elysée. "Des centaines d'émissions, des milliards de vues, des millions d'abonnés plus tard, nous recevons le président de la République", se rejouit Wallerand Moullé-Berteaux sur son compte LinkedIn. "Un entretien sur la jeunesse, sur l'Europe, sur la démocratie, sur la fracture générationnelle et sur bien d'autres sujets", poursuit le fondateur. Avant de conclure : "C'est un vrai accomplissement pour une bande de jeunes fous qui ont cru en leur rêve." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.