Affaire Jean-Marc Morandini : la justice valide le renvoi de l'animateur devant le tribunal pour corruption de mineurs

La justice a de nouveau ordonné mardi le renvoi de Jean-Marc Morandini devant le tribunal correctionnel pour "corruption de mineurs". L'avocate de l'animateur de télévision annonce se pourvoir en cassation.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Marc Morandini lors d'une conférence de presse à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 19 juillet 2016. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

La cour d'appel de Paris a validé mardi 23 novembre le renvoi devant le tribunal correctionnel de Jean-Marc Morandini pour "corruption de mineurs", a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV. Le juge d'instruction avait déjà demandé ce renvoi en première instance mais les avocats de l'animateur de CNews et NRJ12 avaient fait appel et déposé des demandes de nouveaux actes d'enquête. La chambre de l'instruction de la cour d'appel a donc rejeté ces requêtes.

"Nous allons faire un pourvoi en cassation", a annoncé à l'AFP l'avocate de Jean-Marc Morandini, Me Corinne Dreyfus-Schmidt. Aujourd'hui âgé de 56 ans, Jean-Marc Morandini avait été mis en examen en 2016. Deux jeunes hommes, mineurs à l'époque des faits, l'accusent de leur avoir fait des propositions sexuelles en 2009 et 2013. Ils assurent que l'animateur et producteur aurait exigé d'eux des scènes de nu durant le casting et le tournage d'une websérie baptisée Les Faucons.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean-Marc Morandini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.