Cet article date de plus de sept ans.

"Maroc Hebdo" retire de la vente son numéro sur l’homosexualité

"Faut-il brûler les homos ?" Cette question faisait la Une du numéro de la revue "Maroc Hebdo" de ce jeudi 11 juin et a provoqué un tollé général. Vendredi, la rédaction a décidé de retirer le magazine de la vente, en kiosque et sur Internet.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La Une de Maroc Hebdo,  du jeudi 11 juin 2015.)

Dès sa publication, ce jeudi, le nouveau numéro de "Maroc Hebdo" a fait scandale sur les réseaux sociaux. En cause, une question barrant la Une : "Faut-il brûler les homos ?".

Alors que l’homosexualité est toujours illégale au Maroc, la revue francophone basée à Casablanca réagissait  à une étude du ministère marocain de la Santé prônant la dépénalisation. "Certes, c’est un droit individuel. Mais, quid de la morale et des valeurs religieuses ?", pouvait-on lire aussi en Une.  

 

Finalement, face au tollé général, la rédaction de "Maroc Hebdo" a décidé de retirer son numéro des kiosques et de son site Internet. Rapidement, Le directeur de la rédaction, Mohamed Selhami a présenté ses excuses sur la page Facebook de la revue"à tous les lecteurs qui ont pu être choqués par ce thème".

"Maroc Hebdo a décidé de retirer ce numéro de la vente et de ses sites sur le net."

Mohamed Selhami a aussi confié à la correspondante de France Info à Rabat, avoir fait une erreur dans le choix de ce titre. Pour autant, "Maroc Hebdo" n’en est pas à sa première polémique. En 2012, la revue avait choisi de titrer "Le péril noir" un dossier sur l’immigration au Maroc d’Africains d’origine subsaharienne. 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.