Cet article date de plus de treize ans.

Le site de l'INA relooké propose des publicités

Le site de l'INA, entièrement revisité, met en ligne depuis jeudi 200.000 spots de publicité de 1968 à nos jours
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 
Le site de l'INA, entièrement revisité, met en ligne depuis jeudi 200.000 spots de publicité de 1968 à nos joursLe site de l'INA, entièrement revisité, met en ligne depuis jeudi 200.000 spots de publicité de 1968 à nos jours

Il "met l'accent sur l'image avec une nagivation rationnelle et associative, des aspects communautaires très importants et un player exportable que tous les internautes peuvent s'approprier pour mettre sur leurs propres blogs, pages perso..."

Depuis 3 ans, l'Institut national de l'audiovisuel permet l'accès au patrimoine audiovisuel de l'Hexagone.

"Aujourd'hui, l'ergonomie et l'offre du site ont été revus totalement", précise encore le responsable des éditions de l'INA, Roei Amit, jeudi.

Les 200.000 spots de publicité, dont certains cultes, qui viennent enrichir l'offre du site - 100.000 émissions sont mises gratuitement à disposition -, sont le reflet de l'histoire de la société, du premier spot pour du fromage jusqu'à la saga Orangina en passant par des marques aujourd'hui disparues comme La Roche aux Fées.

En parallèle, un site boutique donne accès à la plus grande offre légale en téléchargement d'Europe avec plus de 25.000 heures. Le coût du téléchargement varie entre 1 et 6 euros en fonction de la longueur et de la nature de l'offre. Les premières émissions visibles gratuitement datent des années 20, ce sont des images d'explorateurs qui ont visité le monde. Viennent après toutes les actualités françaises passées au cinéma avant l'arrivée de la télévision, puis l'ensemble des JT, des documentaires et des fictions.

Le site donne aussi la possibilité à l'internaute de faire des commentaires, de créer son propre profil et de rencontrer des gens ayant des goûts communs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.