Le PDG de "La Provence" démissionne après avoir acheté (et revendu) de faux billets pour le match OM-Atlético

Les places, achetées auprès d'une agence de marketing installée à l'étranger, étaient fausses.

Les bureaux de \"La Provence\" à Marseille.
Les bureaux de "La Provence" à Marseille. (GOOGLE MAPS)

Son erreur lui aura coûté cher. Le PDG du quotidien La ProvenceJean-Christophe Serfati, a remis sa démission à Bernard Tapie, propriétaire du groupe de presse, annonce Le Figaro, jeudi 17 mai.

Le site d'investigation Marsactu et Le Canard enchaîné avaient auparavant révélé que le journal avait vendu à ses annonceurs des places pour la finale de la Ligue Europa, qui se tenait mercredi soir à Lyon, contre un achat de publicité dans ses pages. Un échange de bons procédés qui enfreint les conditions générales de vente de l’UEFA. Les tickets "ne peuvent être utilisés dans le cadre de toute publicité, promotion, levée de fonds" ou "dans le cadre d'un package de voyage", rappelle en effet Le Canard.

Deuxième boulette, "l'agence de marketing installée à l’étranger" auprès de laquelle Jean-Christophe Serfati s'est procuré ces billets était "non agréée par l'UEFA", assure Le Figaro. "Sur les 120 heureux détenteurs de billets conviés à Lyon, seuls 40 ont pu accéder au stade. Les 80 autres ont été privés d'événement, interdits d'entrée".