Cet article date de plus de trois ans.

Le Média, la webtélé initiée par des Insoumis, se sépare avec "brutalité" de sa présentatrice Aude Rossigneux

Aude Rossigneux, qui présente le journal de 20 heures depuis le 15 janvier, se dit "assommée" par cette décision.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'un journal du Média, le 15 février 2018. (LE MEDIA)

Premières dissonances plus d'un mois après le lancement de la web télé Le Média, initié par des proches de La France insoumise. La rédactrice en chef et présentatrice Aude Rossigneux s'est fait licencier, comme elle le rapporte dans une lettre, diffusée sur le site electronlibre.info, samedi 24 février. Une information confirmée par la rédaction du Média au Monde.

Dans cette lettre, adressée notamment à Sophia Chikirou, cofondatrice de la chaîne et ancienne directrice de communication de Jean-Luc Mélenchon et au psychanalyste Gérard Miller, elle dénonce ce licenciement dont la "brutalité n’est pas exactement conforme à l’idée que chacun se fait d’un 'management' de gauche". "Une brutalité qui serait peut-être un sujet pour Le Média si elle était le fait d’un Bolloré…", ajoute-t-elle.

"C'est la fin de sa période d'essai"

Aude Rossigneux, qui présente le journal de 20 heures depuis le 15 janvier, se dit "assommée" par cette décision. Elle évoque également un climat de tensions et d'épuisement dans la rédaction, "pas loin du 'burn-out' comme le montrent plusieurs arrêts de travail".

Une atmosphère démentie par Gérard Miller, membre du comité de pilotage du Média, au Monde. Selon lui, il n’a "jamais été question d’un licenciement" pour Aude Rossigneux "C’est la fin de sa période d’essai. Cela peut se faire à la demande de l’employeur ou du salarié." Le psychanalyste assure que dès le départ, il n'était pas prévu d'avoir "une présentatrice unique du JT" ou une "rédactrice en chef" : "On lui a dit, au bout d’un mois, qu’il fallait réorganiser la formule [du journal]. Elle ne voulait pas faire autre chose." 

Selon une source au sein de la rédaction, contactée par Arrêt sur images (article abonnés), de "nombreuses explications, réunions et convocations ont eu lieu depuis décembre entre Aude Rossigneux et la direction""Les fondateurs et la présentatrice du JT ne se parlaient quasiment plus", ajoute cette source, précisant que "la rédaction considère massivement que cette décision [de mettre un terme à cette collaboration] était inéluctable". Gérard Miller assure qu'il lui a été proposé d'animer "une émission hebdomadaire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.