Cet article date de plus d'onze ans.

Facebook a supprimé la page de l'écrivain et réalisateur Yann Moix suite à certains écrits sur la Suisse

Des passages de son livre à paraître à la fin du mois, "La meute", ont été rendus publics et ont suscité de vives réactions sur le réseau social. Des pages comme "Pour que Yann Moix soit enfermé", "Yann Moix, la Suisse t'emmerde!!!" ou d'autres plus vulgaires ont été créées.L'auteur a publié jeudi un article sur le blog "La règle du jeu".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Yann Moix (© L.Careme)

Des passages de son livre à paraître à la fin du mois, "La meute", ont été rendus publics et ont suscité de vives réactions sur le réseau social. Des pages comme "Pour que Yann Moix soit enfermé", "Yann Moix, la Suisse t'emmerde!!!" ou d'autres plus vulgaires ont été créées.

L'auteur a publié jeudi un article sur le blog "La règle du jeu".

Dans ce billet intitulé "Comment Facebook m'a éliminé" -et mis en ligne sur le site de la revue de Bernard-Henri Lévy- il y fait part de son incompréhension, qualifiant le geste d'"ignoble".

Il s'en prend directement au réseau communautaire, écrivant que Facebook "ne fait plus de la censure : Facebook pratique le délit de sale gueule."

Et celui qui se dit "polémiste" et "polanskiste" en profite pour égratigner la communautré facebookienne : "je ne savais pas que, pour perdurer sur ce support [Facebook, ndlr], il fallait pratiquer la faute d"orthographe de manière systématique".

Yann Moix se pose alors en victime. "Je suis le premier artiste français, le premier écrivain du monde a être excommunié d"une société virtuelle ouverte à tout le monde sauf un", écrit-il.

Il réclame alors le rétablissement de sa page, à l'identique, "la même que celle que je possédais il y a deux jours encore".

Surtout, "l'artiste" se montre décidé. "J"ai de la force, de l"énergie, de la conviction, de l"intelligence et des avocats. Le combat commence aujourd"hui", prévient-il.

Les extraits qui font polémique
Dans "La Meute", Yann Moix juge l'attitude de la Suisse à l'égard de l'affaire Polanski. Voici les extraits qui ont créés le tollé : "La Suisse n"est rien. La Suisse n"existe qu"en détruisant. En neutralisant. Ce n"est pas un pays neutre, non: c"est un pays qui neutralise".

Le réalisateur de "Disco" a également écrit : "S'il y a un pays inutile, c'est bien celui-là. C'est une dictature soft, nulle, qui ne génère rien, ne propose rien, ne fait qu'entériner les décisions des autres. La Suisse, c'est le néant".

Ou encore, "La Suisse ne se donne même pas, comme le feraient des salopes ordinaires: la Suisse se prête au plus fort. (...) Elle prête sa soumission. C'est une pute."

Ces passages ont depuis été retirées du site "La règle du jeu" avec cette explication :

"En réponse aux lecteurs et amis suisses de La Règle du jeu qui nous ont fait part de leur étonnement quant au retrait du texte de Yann Moix publié le 1er février 2010 et intitulé “J"aime Polanski et je hais la Suisse”, la Rédaction précise que ce retrait a été effectué à la demande de l"auteur. Nous vous invitons à lire la version longue de ce texte, très controversé, dans son livre La Meute, à paraître chez Grasset le 24 février prochain.
La Rédaction."

Une promotion réussie
Peu importe les procédures engagées par le réalisateur français pour le rétablissement de son profil Facebook, il a réussi la promotion de son livre : l'affaire et le nom de l'ouvrage font le buzz. A tel point que l'ambassade de France a pris part à l'affaire en condamnant Yann Moix.

Dans un communiqué, elle écrit : "L"ambassade de France a relevé avec stupéfaction les assertions portées contre la Suisse par un livre que publiera prochainement une maison d"édition française. Outre les non-sens historiques dont témoignent les extraits déjà parus de cet ouvrage, le ton injurieux adopté par l"auteur disqualifie celui-ci comme ses propos.

L"ambassade de France tient à exprimer sa sympathie et sa compréhension à l"égard de tous ses amis suisses légitimement choqués par un ouvrage dont on peut à bon droit penser qu"il eût mieux valu qu"il ne parût point".

Samedi après-midi, le groupe Facebook "Yann Moix, les Suisses t'emmerdent !!!!!" comptait 10.312 membres.

Lire aussi : Le billet de Yann Moix "Comment Facebook m'a éliminé"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.