Crise à i-Télé : la grève reconduite jusqu'à mercredi midi

Les salariés ont voté à 80% pour la poursuite du mouvement social, qui dure depuis plus de trois semaines.

Des salariés d\'i-Télé votent la grève, le 7 novembre 2016, devant le siège de la chaîne, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Des salariés d'i-Télé votent la grève, le 7 novembre 2016, devant le siège de la chaîne, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (THOMAS SAMSON / AFP)

Les jours passent et la crise qui paralyse i-Télé perdure. La grève a été reconduite, mardi 8 novembre, pour une 23e journée consécutive. Les salariés de la chaîne ont voté à 80% pour la poursuite du mouvement social jusqu'à mercredi midi. Sur 122 votants, 98 se sont déclarés en faveur de la grève, 5 s'y sont opposés et 19 se sont abstenus.

Les salariés protestent contre la présence à l'antenne de l'animateur contesté Jean-Marc Morandini. Ils s'opposent aussi au tournant éditorial souhaité par la direction pour le lancement du nouvel habillage de la chaîne, prochainement baptisée CNews.

El Khomri veut inciter les parties à renouer

Lundi, les syndicats de la rédaction d'i-Télé ont rencontré la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Après cette réunion, elle a indiqué dans un communiqué qu'elle "pèserait de tout son poids pour inciter les parties à renouer le dialogue social sur des bases sereines". Faisant part de "sa préoccupation face à un conflit inédit dans une entreprise de presse privée", la ministre indique "avoir convié la direction" du groupe Canal+ "à venir échanger dans les meilleurs délais".