Cet article date de plus de quatre ans.

Contrats passés par l'INA : l'ex-PDG Mathieu Gallet renvoyé en procès pour "favoritisme"

Mathieu Gallet, président de l'INA de 2010 à 2014 et actuel PDG de Radio France, sera jugé en correctionnelle pour des soupçons de "favoritisme".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mathieu Gallet en novembre 2014. (RADIO FRANCE)

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, soupçonné de "favoritisme" dans des contrats passés entre 2010 et 2014 alors qu'il présidait l'Institut national de l'audiovisuel (INA), va être jugé devant un tribunal correctionnel.

Le procès est fixé au 16 novembre. Le montant total des contrats visés par l'enquête préliminaire, passés avec des sociétés de conseil en communication, s'élève à 350 000 euros, a précisé le parquet de Créteil. Contacté par franceinfo, l'avocat de Mathieu Gallet, Christophe Ingrain, n'a pas réagi sur le fond du dossier. En revanche, il regrette le choix du parquet de ne pas prévenir le patron de Radio France et d'annoncer son procès par voie de presse.

Avant Radio France, l'INA

Mathieu Gallet, 40 ans, a été nommé en conseil des ministres président de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) en mai 2010, en remplacement d'Emmanuel Hoog. Il est devenu président-directeur général de Radio France le 27 février 2014, sur nomination du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), en remplacement de Jean-Luc Hees.

L'INA est une entreprise publique culturelle de l'audiovisuel chargée de la sauvegarde, de la valorisation et de la transmission du patrimoine audiovisuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.