VIDEO. Fabrice Nicolino, survivant de l'attentat contre "Charlie Hebdo" : "C'est terrible de penser à ces absents"

Le journaliste spécialiste des questions environnementales a reçu trois balles dans le corps le 7 janvier dernier. Il était invité sur BFMTV pour la sortie de son livre "Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu'est devenue l'agriculture".

BFMTV

Il était présent le 7 janvier pendant l'attentat à la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Fabrice Nicolino, journaliste spécialiste des questions environnementales, a reçu trois balles dans le corps. Invité de BFMTV lundi 21 septembre, à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu'est devenue l'agriculture, il est revenu sur ce qui s'est passé ce jour-là.

"Il y a des choses que je ne peux plus faire"

"Ils ont tiré près de 40 balles dans un espace très petit. C'était très petit. Je me suis jeté par terre. J'ai reçu des balles autrement que les autres. J'étais en état de sidération, avec presque tout le monde mort. Vous imaginez... Enfin non vous n'imaginez pas. C'est terrible de penser à ces absents", raconte-t-il.

"Il y a des choses que je ne peux plus faire", ajoute Fabrice Nicolino. Il confie aussi être toujours sous morphine pour apaiser ses douleurs.

Le siège de \"Charlie Hebdo\", rue Nicolas Apert dans le 11e arrondissement de Paris, le 10 avril 2015.
Le siège de "Charlie Hebdo", rue Nicolas Apert dans le 11e arrondissement de Paris, le 10 avril 2015. (WINFRIED ROTHERMEL / PICTURE ALLIANCE / AFP)