Cet article date de plus d'un an.

Attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher : l’un des accusés se défend

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher : l’un des accusés se défend
France 3
Article rédigé par
E. Pelletier - France 3
France Télévisions

Accusé d’avoir aidé Amédy Coulibaly à se fournir des armes, Ali Polat a tenté de se défendre vendredi 4 septembre face à la justice française.

Se tenant droit face aux juges, il a tenté de plaider sa cause. Ali Polat a pris la parole vendredi 4 septembre lors du procès des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. Il aurait expliqué qu’il était un "délinquant" mais qu’il n’était "pas un terroriste", rapporte le journaliste Éric Pelletier en duplex depuis le tribunal judiciaire de Paris. L’accusé estime qu’il paye pour sa proximité avec Amédy Coulibaly, avec qui il aurait trafiqué de la drogue.

Une ligne de défense qui peine à convaincre

Les juges ne semblent pas réellement convaincu par le plaidoyer d’Ali Polat. "Pour les juges d’instruction, ils n’y croient pas du tout à cette version. Ils considèrent que c’est une ligne de défense. Ils font même d’Ali Polat le principal responsable de complicité dans ces attentats puisqu’il aurait fourni lui-même ou permis à Amedy Coulibaly de se procurer des Kalashnikovs et cela, en toute connaissance de cause. C’est pour cela qu’il risque la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité", révèle Éric Pelletier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Charlie Hebdo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.