Lutte contre la fraude fiscale : près de 20 milliards d’euros récupérés en 2014

En 2014, la lutte contre la fraude fiscale a porté ses fruits. Elle a rapporté 19,3 milliards d’euros à l’Etat, soit 1,3 de plus qu'en 2013. C’est ce que révèle ce mardi un rapport du Comité national de la lutte contre la fraude fiscale.

(Arnaque à la TVA, travail au noir, fraude aux prestations sociales. Les fraudes fiscales sont passées au crible © MAXPPP)

Les redressements fiscaux sont encore en hausse en 2014. L’Etat a récupéré 19,3 milliards d’euros grâce à des outils de lutte contre la fraude renforcés. C'est 1,3 milliard de plus qu’en 2013. Ces chiffres ont été publiés ce mardi dans le rapport annuel du Comité national de lutte contre la fraude et détaillés par le ministre des Finances, Michel Sapin, et le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert.

Quatre milliards d’euros d’amendes

Du travail au noir à l’arnaque à la TVA, en passant par la falsification de déclarations, tous les types de fraudes fiscales sont passés au crible. Depuis juin 2013 et l’affaire Cahuzac, l’Etat dispose d’un système beaucoup plus performant. Dans le détail, les administrations ont récupéré 15,3 milliards d’euros de fraudes, assortis de quatre milliards de pénalités.

Le ministère des Finances a précisé que les actions concernant les comptes bancaires à l’étranger non-déclarés ont atteint 1,9 milliard d’euros et 40.000 dossiers de contribuables ont été reçus. Pour 2015, il affiche l'objectif de recouvrer 2,7 milliards d'euros et affirme que 1,6 milliard a déjà été encaissé.

Autre domaine où la lutte contre la fraude a progressé : la fraude sociale, celle liée aux prestations sociales et aux cotisations patronales. Elle a augmenté de 34% en un an, s'élevant ainsi à 852,6 millions d'euros.