VIDEO. Les auto-écoles opposées à la réforme du permis de conduire

Les auto-écoles étaient en grève ce vendredi 6 février pour protester contre la réforme du permis de conduire. Une équipe de France 3 fait un point sur leurs revendications.

FRANCE 3
Les auto-écoles ont bloqué les entrées de Paris ce vendredi 6 février pour protester contre la réforme du permis de conduire.
Parmi leurs revendications, les professionnels déplorent que la réforme permette à des postiers de faire passer l'examen pratique du permis. L'évaluation de début de formation sera quant à elle faite sur internet et plus par des moniteurs et enfin, les 20h minimum de conduite avant l'examen ne seront plus obligatoire.

Une simplification

De son côté, le gouvernement parle de simplification, et le ministre de l'Économie met en avant deux chiffres : le coût du permis de 1 500 euros et le délai de 98 jours pour le repasser en cas d'échec.
"Ce sont des coûts qui sont trop élevés, et ce sont des délais d'attente qui sont trop longs. Et ça, c'est du pouvoir d'achat en moins pour les plus jeunes et pour leur famille, et puis ce sont des délais d'attente qui vous font perdre des opportunités d'emplois, parfois d'études, de stages. Ce n'est pas acceptable. L'objectif d'intérêt que nous poursuivons tous, c'est d'avoir un permis de conduire qui soit plus juste, plus rapide, sans rien renier des conditions de sécurité", a expliqué Emmanuel Macron au micro de France 3.
 
Les représentants des auto-écoles ont été reçus cet après-midi au ministère de l'Économie.
Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures d\'auto-école à Thionville (Moselle), le 29 janvier 2015.
Des voitures d'auto-école à Thionville (Moselle), le 29 janvier 2015. (MAXPPP)