Cet article date de plus d'onze ans.

Les compagnies aériennes accumulent les pertes

Plus de 50 compagnies aériennes ont perdu 2,02 milliards de dollars au deuxième trimestre, annonce l'IATA
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Plus de 50 compagnies aériennes ont perdu 2,02 milliards de dollars au deuxième trimestre, annonce l'IATAPlus de 50 compagnies aériennes ont perdu 2,02 milliards de dollars au deuxième trimestre, annonce l'IATA

Depuis le début de l'année, les pertes enregistrées s'élèvent à 6 milliards de dollars.

"Etant donné que cet échantillon de compagnies aériennes est incomplet, les pertes totales de l'industrie sont probablement plus élevées", précise l'Association internationale du transport aérien.

Ses précédentes estimations tablaient sur des pertes de 9 milliards de dollars pour 2009.

Des résultats contrastés selon les régions du monde
En Asie-Pacifique, seize compagnies aériennes ont enregistré des pertes de 1,29 milliard de dollars au deuxième trimestre 2009, contre des pertes de 958 millions de dollars l'an dernier.

En Europe, la situation s'est également détériorée. Douze compagnies aériennes ont enregistré des pertes de 1,10 milliard de dollars, contre des bénéfices de 439 millions de dollars il y a un an.

En Amérique du Nord, vingt compagnies aériennes ont en revanche réduit leurs pertes à 134 millions de dollars, contre 419 millions de dollars en 2008.

Les compagnies latino-américaines ont également amélioré leurs résultats. Leurs bénéfices ont atteint 485 millions de dollars, contre seulement 5 millions de dollars au deuxième trimestre de 2008. Et au Moyen-Orient, ces bénéfices sont passées de 7 à 20 millions de dollars en un an.

L'IATA signale également que l'augmentation des prix des carburants augmente la pression sur les bénéfices. Le cours du pétrole brut a ainsi atteint 80 dollars le baril, soit des niveaux jamais atteints depuis 2007.

Pas d'amélioration rapide en vue


En juillet, le trafic international de passagers s'était légèrement ressaisi, baissant de 2,9% sur un an après une chute de 7,2% le mois précédent. Mais l'IATA ne voit toutefois pas d'amélioration rapide.
"Les voyages ont seulement commencé à se stabiliser à la fin du premier trimestre. Il y a eu un léger mieux en juillet, mais le chemin à venir sera probablement plus volatil (...) qu'habituellement", indique l'IATA.

Traditionnellement, le deuxième trimestre est important en termes de fréquentation, puisque les compagnies aériennes réalisent généralement la moitié de leurs bénéfices annuels durant cette période, selon l'IATA.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.