Cet article date de plus de huit ans.

Léger mieux sur le front des carburants : les acteurs du secteur réunis à Matignon

Manuel Valls réunit ce matin à 11 heures les acteurs du secteur pétrolier à Matignon pour faire le point sur la situation de l'approvisionnement en carburants et la logistique pour pallier les difficultés. "Je ne pense pas que le mouvement va s'amplifier" déclare avec prudence le Premier ministre dans une interview publiée ce samedi par Le Parisien.
Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (L'usine de Total Petrochimie à Gonfreville © MaxPPP)

Organisée à l'initiative de Matignon, cette réunion intervient alors que la situation semble s'améliorer légèrement dans certaines activités. Vendredi, en début d'après-midi, presque tous les dépôts de carburants bloqués ont été  libérés par les forces de l'ordre. Et un peu moins de stations-services étaient en difficulté. Du moins chez Total où 659 étaient en rupture totale ou partielle contre 815 la veille. En revanche, six des huit raffineries du pays sont toujours à l'arrêt ou en débit réduit. La grève, elle, a été reconduite jusqu'à lundi aux terminaux pétroliers du Havre. "Je ne pense pas que le mouvement va s'amplifier, mais je reste prudent car je ne fais pas la météo sociale. Cependant, la violence m'inquiète, il y a de la radicalité dans la société", déclare Manuel Valls dans une interview publiée ce samedi par Le Parisien.

A LIRE AUSSI ►►► Loi Travail : tous les dépôts pétroliers ont été débloqués sauf un, en grève

Les groupes pétroliers peuvent s’approvisionner 

En réalité, les groupes pétroliers affirment n'avoir pas de difficultés pour s'approvisionner. Ils peuvent puiser dans les stocks déjà constitués et continuent d'importer du pétrole de Belgique, d'Allemagne ou d'Italie. La difficulté, c'est d'aller ravitailler certaines stations et de gérer les comportements de précautions des consommateurs. 

Quid du prix à la pompe ? 

Outre les questions de logistique, la question est de savoir si Manuel Valls évoquera aussi celle des prix à la pompe avec les acteurs du secteur. Si certains distributeurs disent faire très attention, d'autres en auraient pas profité pour augmenter les tarifs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.