Le taux du Livret A est passé le 1er août à 1,75%, alors qu'il stagnait à 1,25%, un plancher historique, depuis un an

Il s'agit d'une hausse automatique qui prend en compte l'inflation et les taux d'intérêt à court terme. Ce mode de détermination du taux d'intérêt du placement le plus populaire a été instauré en 2003 pour le dépolitiser.Depuis janvier 2000 les autorités ont dérogé cinq fois à la formule pour éviter une chute trop importante ou brutale.

Livret A
Livret A (AFP / Loïc Venance)

Il s'agit d'une hausse automatique qui prend en compte l'inflation et les taux d'intérêt à court terme. Ce mode de détermination du taux d'intérêt du placement le plus populaire a été instauré en 2003 pour le dépolitiser.

Depuis janvier 2000 les autorités ont dérogé cinq fois à la formule pour éviter une chute trop importante ou brutale.

On comptait quelque 60 millions de livrets A et livrets bleus en France fin 2009, selon les chiffres publiés mercredi par la Banque de France.

Depuis août 2009, le gouvernement a décidé de ne pas laisser descendre le taux sous 1,25%, alors que la règle aurait pu, un temps, le faire chuter à 0%.

Si les taux d'intérêt restent actuellement à un niveau très bas, la légère reprise des prix à la consommation, après leur reflux l'an dernier, dope un peu le taux du Livret A. L'inflation (hors tabac) a ainsi atteint 1,4% en juin sur un an, contre 1% en janvier.

Deux fois par an, à la mi-juillet et à la mi-janvier, la Banque de France calcule le taux du Livret A et peut recommander à la ministre, qui a le dernier mot, de ne pas l'appliquer si "des circonstances exceptionnelles" l'imposent. Mais de l'avis de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, il n'y avait pas lieu aujourd'hui "d'invoquer les circonstances exceptionnelles".

Et cette fois, "avec un taux d'inflation à 1,4% et la moyenne des taux d'intérêt, on arrive près de 1,75%. C'est quasiment l'application de la formule", a expliqué la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

Le Livret A, défiscalisé et permettant de retirer de l'argent à tout moment, a toujours été très prisé des Français. Et, depuis que sa distribution a été généralisée à toutes les banques en janvier 2009, il n'a jamais eu autant de succès.

Malgré la faiblesse historique de son taux, à un niveau jamais vu depuis sa création en 1818, il a connu des dépôts supérieurs aux retraits lors des quatre premiers mois de 2010. Fin mai, les sommes déposées sur le Livret A, détenu par 50 millions de Français, se montaient à 187,4 milliards d'euros.