Cet article date de plus de cinq ans.

Le PDG d’Orange invité en Israël pour s’expliquer

Malgré les excuses d’Orange, Israël est toujours en colère. Le gouvernement israélien a invité ce dimanche le PDG d’Orange à se rendre en Israël pour expliquer la position du groupe accusé de vouloir se retirer du pays. Invitation accueillie "favorablement" par Stéphane Richard.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une boutique Orange à Tel Aviv © Maxppp)

Le feuilleton n’est pas encore terminé. Ce dimanche, un responsable gouvernemental à inviter le PDG d’Orange, Stéphane Richard, à se rendre en Israël. "Le gouvernement d'Israël l'a invité à se rendre en Israël ", a simplement indiqué un responsable israélien sous couvert d’anonymat.

Stéphane Richard a déclaré dimanche soir qu'il accueillait "favorablement " cette invitation et qu'il irait "prochainement " en Israël. Un voyage qui "permettra à Stéphane Richard de clarifier ce malentendu ", d'après un porte-parole d'Orange et "d'apporter toutes les précisions nécessaires pour mettre un terme à cette polémique et y réaffirmer l'engagement du groupe ".

Depuis plusieurs jours, une polémique enfle sur le boycott de l’opérateur français de l’Etat hébreu. Stéphane Richard a assuré samedi que ce n’était pas le cas et qu’Orange "restait en Israël ", mais son opérateur partenaire Partner, a rejeté les excuses du Français. Orange explique que si il veut mettre fin à sa collaboration avec Partner (qui utilise la marque française en Israël et dans les colonies de Cisjordanie occupée), ce n'est pas pour des raisons politiques mais par stratégie de marque.

A LIRE AUSSI ►►► Orange restera en Israël mais son partenaire rejette ses excuses

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.