Cet article date de plus de six ans.

Orange restera en Israël mais son partenaire rejette ses excuses

Stéphane Richard éteint la polémique sur la présence d’Orange en Israël. Le PDG assure ce samedi qu’"Orange est présent en Israël pour y rester". Depuis plusieurs jours, une controverse insistante affirmait que l’opérateur se désengageait du pays. Son partenaire israélien a rejeté ses excuses.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Une boutique Orange à Tel Aviv © Reuters-Baz Ratner)

La polémique avait attiré les foudres d’Israël et de son Premier ministre. Mais il n’en est en fait rien selon le principal accusé. Orange ne quittera pas Israël. "Orange est présent en Israël pour y rester " a assuré samedi Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur de téléphonie. Il "regrette sincèrement " la "controverse " issue de ses propos de mercredi.

Il avait alors souhaité la fin de l’accord de licence avec la marque israélienne Partner "dès que cela est possible contractuellement ". Certains avaient estimé que ce pas en arrière était un signe de désengagement du Français en Israël. Mais Stéphane Richard assure qu’Orange "ne soutient aucune forme de boycott, en Israël ou ailleurs dans le monde ".

A LIRE AUSSI ►►► TOUT INFO TOUT ECO | Pourquoi Orange restera en Israël 

Excuses rejetées 

Sur le contrat avec Partner, le PDG explique dans un document transmis à l’AFP : "Notre décision sur l'utilisation de notre marque est motivée - comme c'est le cas partout dans le monde - uniquement par notre stratégie de marque ". "Au terme de discussions avec Partner, un amendement a été inscrit en avril dernier afin d'introduire une date limite à la licence ". Celle-ci "est désormais valide jusqu'au 31 mars 2025 ", note-t-il.

Partner critique les "communiqués choquants, les excuses et les expressions vagues et évasives"

 

Mais cela n'a pas suffit pour calmer la colère de Partner. Selon son patron, la polémique, qui a pris une tournure politique, lui a causé beaucoup de tort. Les déclarations de Stéphane Richard "continue de causer des torts énormes à la marque Orange en Israël et à heurter les citoyens israéliens ". "Partner tient à souligner qu'à ce jour, nous n'avons pas reçu de communication officielle " de la part d'Orange, déplore le groupe. "Stéphane Richard a jusqu'ici évité de parler directement (à Partner), c'est un comportement inexplicable à nos yeu x". "Nous réclamons un dialogue direct avec (...) Stéphane Richard, qui a jusque-là évité de parler directement à notre entreprise, une conduite inexplicable pour nous ".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.