Cet article date de plus de neuf ans.

Le doublement du plafond du livret A pourrait être étalé sur plusieurs années

L'engagement de François Hollande de doubler le plafond du livret A ne plaît pas aux banques, raconte "Le Parisien". Le passage à 30 600 euros pourrait se faire progressivement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo prise le 21 janvier 1999 à Caen de livrets A de la Caisse d'épargne. Il a été dématérialisé par la suite. (MYCHELE DANIAU / AFP)

Un livret A plafonné à 30 600 euros, contre 15 300 aujourd'hui, c'est une des promesses faites par François Hollande. Mais les banques font valoir des arguments contre. Pour ne pas les brusquer, la mesure pourrait être progressive, avec une hausse du plafond étalée sur plusieurs années, explique Le Parisien jeudi 24 mai.

Les banquiers rechignent

Paradoxalement, l'idée d'un plafond plus élevé pour le livret A, ce placement défiscalisé rémunéré à 2,25%, ne plaît pas aux banques. Contrairement à d'autres formes de dépôts, ceux effectués sur le livret A ne peuvent en effet être conservés qu'à hauteur de 35%. Le reste est reversé par les banques à la Caisse des dépôts pour le financement du logement social. Frédéric Oudéa, président de la Société générale et de la Fédération bancaire française, a exprimé la réticence du secteur face à cette mesure, et des pourparlers sont en cours, selon Le Parisien, avec Bercy.

De l'autre côté, le mouvement HLM, tout comme la Caisse des dépôts, sont naturellement très favorables à la mesure. Le compromis pourrait donc être d'étaler ce doublement en plusieurs fois. Le Parisien relève d'ailleurs que cette mesure ne concerne qu'une faible partie des 60 millions de détenteurs du livret A : seuls 9% d'entre eux ont atteint le plafond.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.