Cet article date de plus de neuf ans.

La cagnotte surprise de France Télévisions

La holding qui chapeaute les chaînes publiques devrait dégager 70 millions d’euros de recettes publicitaires de plus que prévu dans son budget 2009. Une belle surprise qui servira en priorité à combler le déficit du groupe…
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Dans son budget prévisionnel, France Télévisions tablait sur des recettes publicitaires avant 20 heures de 260 millions d’euros. Mais, surprise, elles devraient atteindre les 330 millions, soit 70 millions de plus que prévu.

Si la crise a plombé les investissements publicitaires, ce sont surtout les chaînes privées, TF1 et M6, qui ont été désertées par les annonceurs. Leurs chiffres d’affaires accusant des baisses respectives de 23% et 14% au premier semestre. TF1 paie en particulier un ajustement à la baisse un peu tardif de ses tarifs.

Fort pouvoir d’achat

Mais surtout, face à des arbitrages rendus nécessaires par l’ajustement de leurs budgets communication, les annonceurs ont préféré maintenir leurs achats sur les chaînes de France Télévisions, au détriment de TF1 et M6. Parce que les foyers les plus riches, les fameux CSP+ si prisés des annonceurs, regardent beaucoup plus France 2, France 3 et France 5, que TF1 ou M6. En clair, le pouvoir d’achat est devant les chaînes publiques.

Cette cagnotte surprise de 70 millions d’euros sera affectée en priorité au financement du déficit du groupe, évalué pour 2009 à quelque 135 milllions d’euros.

La publicité, désormais interdite après 20 heures sur les chaînes publiques, disparaîtra totalement fin 2011, au moment de l’extinction prévue de la diffusion analogique en France.

Gilles Halais, avec agences

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.