La banque en ligne ING France ferme d'office des milliers de comptes clients, 300 000 personnes concernées

Au moins 300 000 personnes ont vu leur compte bancaire ING être fermé d'office début janvier 2022. Une association de consommateurs affirme que la banque en ligne veut "se débarasser" de comptes peu rentables. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de la banque ING, le 23 août 2016 à Bruxelles (Belgique). (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

La banque en ligne ING France a fermé d'office, dans les premiers jours de l'année 2022, des centaines de milliers de comptes clients, selon les informations récoltées par franceinfo jeudi 6 janvier. Selon les estimations de l'association France conso banque, "cela représente au moins 300 000 personnes".

Le 21 décembre, ING France annonçait qu'elle renonçait à son activité de banque de détail, 21 ans après son arrivée sur le marché. Elle était alors la pionnière en France. ING se prépare donc à vendre au mieux son portefeuille de clients, soit à la Société générale, pour le compte de sa filiale Boursorama, soit au Crédit mutuel Arkéa, pour sa banque en ligne Fortunéo.

Or, chacun de ces prétendants veut racheter des actifs rentables. Pour Michel Guillaud, président de France conso banque, ING fait donc "le ménage dans les comptes de ses clients". Selon lui, il y a "30 à 40% de petits comptes inactifs dont le futur acheteur ne veut pas".

"On veut s'en débarrasser parce que ces gens-là ne sont pas rentables et que l'on considère qu'ils constituent un poids."

Michel Guillaud, président de France conso banque

à franceinfo

Un collectif de défense, hébergé par France conso banque, s'est constitué pour une action judiciaire autour du délai de préavis de l'opération de la banque, car "les gens sont furieux", affirme Michel Guillaud. La fermeture unilatérale d'un compte est légale mais, pour l'association, si "la révocation se fait selon le fait du prince", elle devrait ne se faire que "sur juste motif, comme un licenciement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.