Jean-Pierre Mas : "Fram est une société qui n'a pas évolué"

Invité de France Info jeudi soir, le président du Syndicat national des agences de voyages, Jean-Pierre Mas est revenu sur le dépôt de bilan du voyagiste Fram, en difficulté financière depuis des années. Selon lui, "Fram n'a pas su s'adapter".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Fram a connu deux phases" , explique Jean-Pierre Mas. "Une phase de flamboyance avec des résultats de très bonne qualité. Et ensuite, c'est une société qui n'a pas évolué, qui n'a pas vu que le monde évoluait autour d'elle" , poursuit le président du Syndicat national des agences de voyages. En clair, Fram a manqué le virage numérique. Le voyagiste ne réalise que 5% de ses ventes sur internet. "C'est trop faible" , estime Jean-Pierre Mas. Le printemps arabe n'a rien arrangé, impactant les destinations-phares de Fram (Tunisie, Egypte et Maroc). Le président du Syndicat national des agences de voyages regrette une "absence de prises de décisions liée aux conflits internes de la société".

Le groupe Karavel prévoit une reprise de 77% des effectifs de Fram

Le groupe Fram s'est ainsi déclaré ce jeudi en cessation de paiement et a sollicité l'ouverture d'une procédure collective devant le tribunal de commerce de Toulouse, nécessaire aux yeux de son dernier repreneur potentiel. "Après avoir travaillé activement au cours des derniers mois à l'adossement de potentiels investisseurs, le groupe Fram a décidé de se placer sous la protection du tribunal de commerce de Toulouse afin de poursuivre dans les meilleures conditions, l'examen de solutions permettant d'assurer la pérennité de l'entreprise" , a annoncé le voyagiste dans un communiqué.

A LIRE AUSSI ►►► Fram, les raisons du crash

Fram dit espérer "faciliter sa reprise dans des délais succincts" par le groupe Karavel-Promovacances, seul repreneur potentiel encore en lice. Le fonds LBO France, qui contrôle Karavel, a confirmé dans la soirée avoir déposé une offre pour la reprise du voyagiste. Il a indiqué que son offre prévoyait une reprise de 77% des effectifs actuels de Fram.