Cet article date de plus d'un an.

Info franceinfo Un bonus réparation pour les équipements électriques et électroniques sera mis en place le 15 décembre

Inscrit dans la loi Agec, ce bonus prendra la forme d'un forfait de 10 à 45 euros selon le type d'appareil à réparer. Un label sera aussi attribué aux professionnels réparateurs.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un atelier de réparation d'électroménager à Villeurbanne (Rhône), en janvier 2021. (JOEL PHILIPPON / MAXPPP)

Un bonus réparation pour les équipements électriques et électroniques sera mis en place le 15 décembre prochain pour favoriser l'économie circulaire, selon les informations de franceinfo, avec une enveloppe de 410 millions d'euros utilisables jusqu'en 2027. Ce sont les fabricants – et donc aussi les consommateurs – qui abondent le fonds, via les éco-organismes Ecosystem et Ecologic .

>> Électroménager : peut-on se fier à l’indice de réparabilité ?

Ce "bonus réparation" constitue en un forfait de 10 à 45 euros calculé selon chaque type d'appareil à réparer : il s'élèvera par exemple à 10 euros pour une machine à café, 25 euros pour un lave-linge (soit "25% du coût de réparation") et 45 euros pour un ordinateur portable, selon Nathalie Yserd, directrice générale d'Ecosystem, chargée du recyclage de ces équipements. "Une trentaine de catégories de produits qui ne sont plus sous garantie bénéficieront de ce bonus réparation", précise-t-elle. Il suffira d'aller sur le site internet ecosystem.eco ou bien sur le site label-qualirepar.fr pour identifier un réparateur participant au dispositif.

Un "bonus" déduit directement sur la facture

Un label QualiRépar va être décerné aux professionnels réparateurs, sous conditions : seuls 500 pour l'heure l'ont obtenu. Pour le consommateur qui passe par un réparateur qui a obtenu ce label QualiRépar, le "bonus" est à effet immédiat : il est déduit de la facture et c'est le professionnel qui se fait rembourser via les éco-organismes.

Avec ce "bonus réparation", l'objectif est d'augmenter de 20% le nombre d'appareils électriques et électroniques réparés chaque année en France, de 10 millions à 12 millions d'ici à 2027, alors que 90% des pannes ne sont aujourd'hui pas réparées. 

Ce projet va aboutir après plus de deux ans et demi de gestation. L'idée était inscrite dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec)  de 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.