Royaume-Uni : l'inflation entraîne une grève historique dans les transports

Publié Mis à jour
Royaume-Uni : l'inflation entraîne une grève historique dans les transports
France 3
Article rédigé par
M. Boisseau - France 3
France Télévisions

En Angleterre, les conditions de travail sont au cœur d'un mouvement de grève historique dans le secteur public. Des cheminots, postiers, dockers, mais aussi des avocats bataillent pour de meilleurs salaires. Le point, vendredi 19 août, avec le journaliste Matthieu Boisseau, correspondant de France Télévisions à Londres.  

L'Angleterre est confrontée à une inflation record, qui se traduit par une baisse très sensible du pouvoir d'achat. "10,1 % d'inflation en un an, selon les derniers chiffres de juillet, jusqu'à 12 % pour les produits alimentaires, et des tarifs de l'énergie qui pourraient tripler lors de la prochaine hausse prévue en octobre", précise le journaliste Mathieu Boisseau, en direct de Londres (Royaume-Uni), vendredi 19 août. Un vaste mouvement de grève s'est donc mis en place. "Aujourd'hui, quasiment aucun métro à Londres, et l'Overground, l'équivalent du RER, est lui aussi très perturbé", explique le journaliste.

Les employés de Network Rail demandent 8 % d'augmentation en deux ans  

Les trains étaient à l'arrêt jeudi 18 août, et le seront à nouveau samedi 20. "Les employés, qu'ils soient dans le secteur privé ou public, les agents de nettoyage, de maintenance, le personnel de bord, réclament l'arrêt des suppressions de poste, mais surtout une hausse des salaires en lien avec l'inflation", poursuit Matthieu Boisseau. Les employés de la compagnie publique Network Rail demandent 8 % d'augmentation en deux ans, une demande rejetée par les syndicats, accusés de provoquer la paralysie par le ministre des Transports britannique.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.