Infographies Péages, trains, locations... En un an, les prix des vacances d'été ont explosé

Avec une inflation galopante depuis un an, il y a une certitude : partir en vacances pour l'été va vous coûter plus cher qu'en 2022.
Article rédigé par Théo Uhart - Géraldine Houdayer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Un bouchon au niveau du péage de Lançon-Provence, le 9 juillet 2022. (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

Très chères vacances... Prendre la voiture, le train ou l'avion coûte toujours un peu plus cher, tout comme louer une maison ou une chambre d'hôtel. A l'occasion des vacances scolaires estivales, franceinfo s'est penché sur les dépenses du quotidien - dont les prix connaissent une forte hausse par rapport à 2022 -, mais aussi sur les tarifs pour partir.

>> INFOGRAPHIES. Mozzarella, pastis et chips... Ces produits stars des vacances dont les prix flambent

De la nuit d'hôtel au séjour en location estivale, en passant par les péages ou les aéroports, et les courses de l'été, on fait le point.

Les produits stars de l'été en forte augmentation

Les incontournables de l'été n'échappent pas à l'inflation. Notre panier de courses de l'été, composé de 25 produits stars des vacances estivales, en partenariat avec France Bleu et NielsenIQ, a augmenté de 12% entre juin 2022 et juin 2023. C'est la mozzarella qui augmente le plus, avec une inflation à 30% sur un an. Dans les rayons, un paquet de mozza se vend 28 centimes de plus qu'en juin 2022. "Ce n'est pas une surprise, parce que tout ce qui rentre dans sa composition a très fortement augmenté", rappelle Emmanuel Fournet, directeur analytique chez NielsenIQ. Globalement, ce sont d'ailleurs les produits alimentaires qui ont le plus augmenté parce que le coût de l'alimentation animale a explosé.

Les stars de l'apéro n'échappent pas à cette tendance. Sur votre ticket, vous payez en moyenne une bouteille de rosé près de 50 centimes de plus que l'an dernier. Idem pour une bouteille de pastis. Et le pack de bières aromatisées coûte plus de 1,50€ de plus qu'en juin 2022. La crème solaire voit, elle aussi, son prix bondir : un tube se vend un euro plus cher que l'an dernier.

Les prix du train en hausse, ceux de l'avion explosent

Si vous avez opté pour le train pour vos vacances, vous avez sûrement une différence avec le prix de l'an dernier. Et c'est normal : d'après l'indice des prix à la consommation que tient l'Insee, le prix des trains a augmenté de plus de 8% entre mai 2022 et mai 2023. Soit un peu plus que la hausse moyenne de 5% annoncée par la SNCF en début d'année, pour absorber l'explosion des prix de l'énergie.

Si vous partez en avion, c'est pire : les prix ont explosé. D'après les données de la direction générale de l'aviation civile, un billet vous revient cette année 21% plus cher qu'en 2022. Là encore, les augmentations des prix des carburants est la cause principale de ce bond des tarifs, selon des spécialistes du secteur. 

Aux péages, une facture plus salée qu'avant

Comme franceinfo vous le dévoilait la semaine dernière, passer au péage coûte en moyenne 4,75% de plus qu'en 2022. Mais l'analyse de 3 128 tronçons routiers a permis de mettre au jour des augmentations bien plus importantes, pouvant aller au-delà des 10% par endroit. Les tarifs des autoroutes du Sud de la France, et particulièrement dans le Sud-Est d'ailleurs, ont augmenté plus fortement que la moyenne nationale. Une mauvaise nouvelle pour les vacanciers qui auront choisi la Côte-d'Azur ou les Alpes pour profiter de l'été. 

Carte de l'évolution du tarif des autoroutes entre 2022 et 2023. (BRICE LE BORGNE ET MATHIEU LEHOT / FRANCEINFO)

>> Retrouvez le détail, autoroute par autoroute, dans cette enquête en partenariat avec le magazine "Complément d'enquête"

Hôtels, locations de vacances : des augmentations différentes selon les régions

Selon le site de location PAPVacances.fr, louer une maison ou un appartement pour les vacances revient 4,9% plus cher pour l'été 2023 par rapport à l'an dernier. Dans le détail, c'est 4,3% de hausse pour un appartement et 5,3% pour une maison. Et les écarts d'une région à l'autre peuvent être important : en moyenne, louer un logement demande 1 399 euros pour un séjour sur la Côte d'Azur, contre 714 en Normandie.

Aller à l'hôtel revient aussi plus cher cette année : le prix d'une chambre a augmenté de 15% sur la période janvier-mai par rapport à la même période en 2022, d'après les données du cabinet MKG Consulting, spécialisé dans le secteur de l'hôtellerie. Une chambre d'hôtel coûte désormais en moyenne 109,40 euros H.T. Là aussi, plus la région est touristique, plus les prix ont explosé. "Par rapport à 2019, on est sur des hausses de 20 à 30%", ajoute Vanguelis Panayotis, président du cabinet. "Il y a eu des hausses de coûts, de l'ordre de 10 à 15%, mais la hausse est aussi importante, car il y a eu un rebond de fréquentation qui fait monter les prix."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.