Cet article date de plus d'un an.

La fin de l'impression systématique des tickets de caisse, prévue à partir du 1er avril, est reportée au 1er août

Le gouvernement a repoussé cette mesure, prévue par la loi "anti-gaspillage et économie circulaire", en raison de l'inflation dans les rayons.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ticket de caisse d'une cliente dans un supermarché, à Paris, le 4 mars 2023. (SERGE TENANI / HANS LUCAS / AFP)

Pas de changement à la caisse des supermarchés pour le moment. La fin de l'impression systématique des tickets de caisse, prévue à partir du samedi 1er avril, a été de nouveau repoussée au 1er août, selon un décret paru au Journal officiel. Le gouvernement avait justifié la semaine dernière le report de cette mesure en raison de l'inflation, estimant préférable de conserver provisoirement ce "repère" en cette période de valse des prix.

"C'est un report, cela ne remet pas du tout en question le bien-fondé de cette mesure de bon sens, qui sera appliquée. C'est juste qu'il faut qu'on soit pragmatique, qu'on s'adapte au contexte", avait expliqué dimanche le cabinet d'Olivia Grégoire, ministre déléguée au Commerce. "Quand vous avez une inflation à 15% dans les rayons, que le ticket de caisse est un repère pour beaucoup de Français, il nous semblait important de garder ce repère" le temps de "passer le pic inflationniste", a précisé le cabinet.

Initialement prévue à partir du 1er janvier 2023, la fin de l'impression systématique des tickets de caisse à l'issue d'une transaction commerciale, sauf demande explicite du client, avait déjà été décalée au 1er avril. Elle découle de la loi "anti-gaspillage et économie circulaire", votée en 2020, et a comme objectif de réduire la production de déchets, alors que près de 30 milliards de tickets sont actuellement imprimés chaque année en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.