L'inflation accélère en octobre à 6,2% sur un an, selon l'Insee

Elle serait due à l'accélération de la progression des prix de l'énergie, de l'alimentation et des produits manufacturés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans un supermarché parisien, le 22 septembre 2022. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

La hausse des prix à la consommation en France a de nouveau accéléré en octobre, à 6,2% sur un an, après deux mois de ralentissement, selon les données provisoires publiées par l'Insee, vendredi 28 octobre. Cette hausse de l'inflation serait due à l'accélération de la progression des prix de l'énergie, de l'alimentation et des produits manufacturés, précise l'Institut national de la statistique et des études économiques. Sur un mois, les prix à la consommation augmenteraient de 1,0%, après -0,6% en septembre, précise l'Institut.

Emmanuel Macron a estimé, mercredi, dans "L'Evénement", sur France 2, l'inflation "est en train de se diffuser, mais nous l'avons mieux maîtrisée que nombre de nos voisins". Pour le président de la République, "on traverse aujourd'hui une inflation qui est la conséquence de notre dépendance"

Le chef de l'Etat président de la République a balayé l'hypothèse d'une réindéxation des salaires sur l'inflation. "Si on veut créer des emplois pour que les Français qui travaillent vivent dignement, la solution n'est pas de réindexer les salaires sur l'inflation", a-t-il déclaré. "Les augmentations de salaires, ce n'est pas l'Etat qui les décide", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat assure préfèrer l'utilisation des primes mais juge "légitime" le débat sur les hausses des salaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Inflation 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.