Inflation : les grandes entreprises françaises sommées par Bercy de soutenir le pouvoir d'achat

Publié
Inflation : les grandes entreprises françaises sommées par Bercy de soutenir le pouvoir d'achat
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Girault-Carlier, T. Curtet, J. Assouly, R. Mathé, N. Salem, R. Gardeux, J. Martin, L. Lavieille - France 2
France Télévisions

L'inflation grimpe à 5,8% en un an au mois de juin, contre 5,2% en mai. Le gouvernement a demandé, jeudi 30 juin, aux entreprises qui font des bénéfices grâce à l'inflation de faire des efforts en faveur du pouvoir d'achat.

Géants du transport, compagnies pétrolières ou encore producteurs d'énergies : avec l'inflation, ces entreprises font davantage de profits. Dans la matinée du jeudi 30 juin, Bercy a exigé des efforts en faveur du pouvoir d'achat des Français. TotalEnergies, qui a réalisé 4,7 milliards d'euros de bénéfices au premier trimestre 2022, instaure une remise de 12 centimes durant tout l'été, dans ses stations d'autoroute, qui s'ajoute aux 18 centimes de l'État.

Pas suffisant pour l'opposition

Le transporteur CMA CGM a réalisé près de 7 milliards d'euros de bénéfices au dernier trimestre. Après discussion avec le gouvernement, il annonce 10 à 20% de baisse sur ses tarifs de transport de marchandises pour la grande distribution. Les enseignes devront ensuite jouer le jeu et répercuter les rabais. Pour l'opposition, les mesures sont insuffisantes. "Il y a les pétroliers et les énergéticiens qui en ce moment encaissent énormément, et qui font des surproduits. Ça doit être absolument taxé", a notamment commenté Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts.

Chez nos voisins, l'Allemagne envisage une taxe sur les raffineries, et le Royaume-Uni sur les entreprises de pétrole et de gaz. Des mesures similaires s'appliquent en Italie ou en Hongrie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.