Cet article date de plus d'un an.

Inflation : Elisabeth Borne promet un "chèque alimentation" pour les Français les plus modestes "dès la rentrée"

Face à la hausse des prix, notamment des produits alimentaires, le gouvernement indique qu'une "réflexion" sur un dispositif plus large sera bientôt lancée.

Article rédigé par franceinfo - Avec France Bleu
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La Première ministre Elisabeth Borne, lors d'un déplacement en Essonne, le 2 juin 2022. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"On souhaite apporter une réponse aux Français les plus modestes avec un chèque alimentation qui sera mis en place dans le cadre du projet de loi d'urgence pour le pouvoir d'achat", a rappelé la Première ministre, Elisabeth Borne, mardi 7 juin dans l'émission "Ma France" sur France Bleu


"Il y a deux temps sur ce dispositif", a-t-elle détaillé. D'abord, "un temps dans l'urgence avec l'inflation, où ce sera une aide versée directement sur le compte en banque, en une fois, tenant compte naturellement du nombre d'enfants dans la famille". "Ça, c'est quelque chose qui peut se mettre en place à la rentrée", a-t-elle annoncé. Bénéficiaires des minima sociaux, étudiants boursiers : cela représente 3 à 5 millions de personnes.

La remise sur le carburant "prolongée au moins jusqu'à la fin de l'été"

"Par ailleurs, il y a une réflexion qui avait été proposée notamment par la Convention citoyenne pour le climat, d'avoir un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d'accéder à des produits de qualité, des produits bio", a-t-elle ajouté. Quant à la "remise sur le prix du carburant de 18 centimes à la pompe, elle va être prolongée au moins jusqu'à la fin de l'été", a aussi indiqué la cheffe du gouvernement.

"L'aide à l'inflation d'Élisabeth Borne est une mascarade, a réagi Marine Le Pen, députée Rassemblement national (RN) du Pas-de-Calais, sur Twitter. Non seulement les Français ne peuvent pas attendre septembre, mais en plus l'annonce tombe cinq jours avant le 1er tour des législatives ! Les Français ne sont pas dupes. Seuls les députés RN défendront leur pouvoir d'achat", a ajouté la candidate.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.