Vosges : retour auprès des anciens salariés de chez Seb, 13 ans après

En 2006, le constructeur d'électroménager annonçait la fermeture de trois usines en France, plongeant les employées dans l'incertitude.

FRANCE 2

Ces dernières semaines ont été marquées par des annonces de fermetures d'usines en France, de suppressions d'emplois et de conflits sociaux. France 2 a choisi de voir comment rebondissent les salariés frappés par ces situations. Dans les Vosges, l'usine d'électroménager Seb a fermé il y a 13 ans et les bâtiments sont toujours là. L'activité a reprise sur le site, mais elle a totalement changé.

Apprendre un nouveau métier

"Ici, il y a avait des lignes de grille-pain", explique David Delon, ancien chef d'équipe chez Seb. "Aujourd'hui on fabrique de l'ossature bois : des murs, des planchers des plafonds", montre-t-il. Ils sont encore une quinzaine d'anciens de chez Seb à travailler pour le repreneur du site, qui a gardé une partie des employés. Mais il a fallu pour eux apprendre un nouveau métier, avec une page qui a été difficile à tourner. Et pour beaucoup d'autres, trouver du travail reste encore compliqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2006, le constructeur d\'électroménager annonçait la fermeture de trois usines en France, plongeant les employées dans l\'incertitude.
En 2006, le constructeur d'électroménager annonçait la fermeture de trois usines en France, plongeant les employées dans l'incertitude. (FRANCE 2)