VIDEO. Relocalisation un phénomène qui prend de l’ampleur

François Lenglet commente le cas de Lucibel et analyse le phénomène des relocalisations.

France 3
Selon le journaliste en plateau, la relocalisation des entreprises en France est un "mouvement bien engagé". "Il y a déjà une dizaine d’industriels français qui ont rapatrié à la maison leur production. Ils font des jouets, des skis, des voitures des vêtements. Bien sûr, ce n’est que le début, on estime qu’il y a un emploi perdu sur dix qui revient, mais justement l’émission montre que les pays qui sont plus engagés sur cette voie-là que nous ont réussi à créer plusieurs centaines de milliers d’emplois", précise-t-il.

"Il n’y a pas de fatalité à la délocalisation"
 

"Au fond tous ces reportages montrent que la mondialisation à outrance à laquelle on est habitué et bien elle est peut-être en train de s’infléchir d’abord parce que les coûts de production dans les pays émergents montent et ensuite chez nous les entreprises demandent plus de protection, plus de local. C’est le retour des frontières et il y a peut-être là une chance pour l’emploi", ajoute le journaliste. "Il n’y pas de fatalité à la délocalisation", conclut-il. 
Le JT
Les autres sujets du JT
A Limoges (Haute-Vienne), 13 entreprises ont permis à 290 personnes de se réinsérer.
A Limoges (Haute-Vienne), 13 entreprises ont permis à 290 personnes de se réinsérer. ( FRANCE 3)