Pièces à conviction, France 3

VIDEO. En plein parc naturel régional, la carrière de calcaire qui met le Vexin en colère

Pour alimenter en béton le chantier du Grand Paris, Calcia-Heidelberg, géant mondial du ciment, projette de creuser une gigantesque carrière de calcaire dans le Vexin. Quitte à défigurer l’un des plus beaux paysages d’Ile-de-France ? Le maire et les habitants de Brueil-en-Vexin ont montré aux journalistes de "Pièces à conviction" les dégâts environnementaux que cela pourrait provoquer.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

A moins d'une heure de Paris, Brueil-en-Vexin, au cœur d'un parc naturel régional. Mais les alentours champêtres du village pourraient bientôt disparaître : en juin 2019, l'Etat a donné son feu vert à l'ouverture d'une gigantesque carrière de calcaire. De leur maison, les habitants pourraient voir un trou de 40 mètres de profondeur, creusé sur 120 hectares de ce qui est encore une "bonne terre agricole", explique Bruno Caffin, le maire de la commune. 

La carrière de Brueil doit être exploitée pendant trente ans, puis elle devrait s'étendre sur des terrains appartenant à des communes voisines. Le calcaire extrait doit servir à alimenter la dernière cimenterie d'Ile-de-France.

550 hectares de terres agricoles et de paysages menacés

Cette cimenterie appartient à Calcia, détenu par HeidelbergCement, deuxième groupe mondial dans ce secteur. Implanté dans plus de 60 pays, il fabrique notamment du ciment pour le chantier du Grand Paris. Calcia-Heidelberg a obtenu une concession pour cent ans. Pour Brueil et les communes voisines, la multinationale allemande est devenue un ennemi : une cinquantaine d'élus de tous bords bataillent contre ce projet de carrière qui pourrait menacer 550 hectares de terres agricoles et de paysages jusque-là préservés.

Les habitants de Brueil ont voulu montrer à "Pièces à conviction" le paysage "lunaire" et les nuisances qui pourraient les attendre : ils ont emmené l'équipe du magazine voir une ancienne carrière exploitée par Calcia, située hors du parc régional. L'entreprise affirme l'avoir en partie réhabilitée. "Ça, une carrière exemplaire... C'est monstrueux", se désole l'un d'eux, en ramassant la poussière de calcaire qui a remplacé la terre arable, et où les arbres refusent de pousser. "Ils comblent les trous avec leur déblai, qui est de la roche cassée." 

Un site transformé en décharge une fois le cimentier parti

Mais ce n'est pas tout : une partie du site a été transformée en décharge. Des ordures ménagères et des déchets provenant du BTP sont enfouis au pied d'une butte. Dans l'air flotte une odeur de méthane. Il arrive que des feux démarrent spontanément à cause des gaz qui s'échappent, faisant fondre des bâches en plastique. 

Les habitants craignent que le paysage autour de leur commune soit lui aussi transformé en une immense poubelle, une fois le cimentier parti. Car "celui qui fait la carrière, il jure ses grands dieux qu'il ne fera pas de déchets… Mais il revend : ça n'appartient plus à Calcia, ce tronçon-là. Le deuxième propriétaire, il ne s'engage pas, lui, à ne pas mettre de déchets !"

Extrait de "Main basse sur nos ressources naturelles : citoyens contre multinationales", un document à voir dans "Pièces à conviction" le 13 mai 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

En plein parc naturel régional, la carrière de calcaire qui met le Vexin en colère
En plein parc naturel régional, la carrière de calcaire qui met le Vexin en colère (PIÈCES A CONVICTION / FRANCE 3)