Sucre : un fleuron français menacé

Le groupe Südzucker, leader mondial du sucre, va fermer ou réduire l'activité de plusieurs sites en France, dont un dans le Calvados, près de Caen. Toute la filière est menacée.

FRANCE 3

En périphérie de Caen se trouve la sucrerie Saint Louis de Cagny (Calvados). C'est l'une des deux que l'Allemand Südzucker, numéro un du sucre en Europe, a décidé de fermer en France. 500 emplois seront supprimés et un millier de planteurs de betteraves affectés. Avec la fermeture de deux usines, c'est 10% de la production française qui va disparaître.

Fin des quotas et surproduction

La fermeture de l'usine de Cagny va entraîner la destruction du tissu économique rural, comme l'entreprise de travaux agricoles créée en 1981 par Denis Giffard. Il s'est spécialisé dans l'arrachage de betteraves et fait vivre six salariés. Il y a 18 mois pourtant, quand les quotas européens sont supprimés, les industriels sont optimistes. Mais en augmentant les surfaces de 20%, la filière a créé une surproduction et une baisse du prix du sucre. L'usine de Cagny ne produira plus, mais ne fermera pas pour autant, empêchant toute possibilité de reprise. Après les syndicats mardi 12 mars, les ministres de l'Agriculture et de l'Économie rencontreront le PDG de Südzucker.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe Südzucker, leader mondial du sucre, va fermer ou réduire l\'activité de plusieurs sites en France, dont un dans le Calvados, près de Caen. Toute la filière est menacée.
Le groupe Südzucker, leader mondial du sucre, va fermer ou réduire l'activité de plusieurs sites en France, dont un dans le Calvados, près de Caen. Toute la filière est menacée. (FRANCE 3)