La France veut "relocaliser" le paracétamol

Le gouvernement a annoncé jeudi 18 juin que nous devrions, à terme, être capable de produire du paracétamol.

franceinfo

Jeudi 18 juin, le gouvernement a annoncé que d’ici à trois ans, nous serions capables de produire, sur notre sol, du paracétamol. Toute la chaîne de production sera française. Les médicaments les plus vendus en France, tels que le Doliprane ou le Dafalgan, se basent sur le paracétamol. Ils sont désormais considérés comme une priorité nationale. Pour le moment, ils ne sont pas entièrement fabriqués sur notre territoire.

La dernière usine française a fermé en 2008

Ces médicaments sont bien conditionnés en France, mais leur principe actif, la substance essentielle du produit, le paracétamol, est importé majoritairement de Chine et d’Inde. Pendant le confinement, l’État a restreint sa vente, craignant une rupture de stock. L’objectif est désormais de rapatrier sa production sur le sol français d’ici trois ans. La dernière usine française a fermé en 2008, les coûts de production y étant trop élevés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un carton de boîtes de paracétamol, le 13 mai 2020.
Un carton de boîtes de paracétamol, le 13 mai 2020. (BURGER / PHANIE / AFP)