Industrie : un fleuron français va-t-il passer sous pavillon chinois ?

Le groupe chinois Xinxing semble intéressé par un rachat de l'usine de Saint-Gobain de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). Le scénario inquiète les 2 000 salariés de l'usine.

France 3

Le dernier haut fourneau de Lorraine va-t-il passer sous le contrôle du géant chinois Xinxing ? À Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), l'usine Saint-Gobain, qui produit des canalisations en fonte serait à la recherche de nouveaux partenaires. De quoi inquiéter les salariés. "Je suis inquiet pour l'avenir, après il faut voir, j'espère que l'entreprise va durer le plus longtemps possible", confie un salarié.

Plus qu'un partenaire, Xinxing, leader mondial du secteur, pourrait devenir propriétaire du site avec 60% des parts. C'est en tous cas ce qu'assure ce syndicaliste, déjà prêt à se battre. "On est partis dans un combat que l'on espère gagner", explique Didier Rivelois, délégué syndical CFE-CGC Saint-Gobain.

2 000 emplois

Pont-à-Mousson est un nom connu de tous les Français. C'est aussi une ville qui vit grâce à ce site industriel et à ces 2 000 emplois. Pour l'instant, le maire de la ville reste rassurant. De son côté, la direction affirme qu'il n'est pas question de vendre à ce stade. "Notre souhait est de lancer une réflexion sur la recherche de partenaires potentiels (...) il est beaucoup trop tôt pour donner plus de détails à ce stade", explique Saint-Gobain. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Immeuble Saint Gobain à La Défense à Paris.
Immeuble Saint Gobain à La Défense à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)