Énergie : menace sur les éoliennes en mer

Le gouvernement a tenté hier, mercredi 14 mars, de faire adopter un amendement au Sénat lui permettant de racheter moins cher l'électricité des éoliennes en mer. Pour cause, la technologie a progressé, les coûts ont baissé, et le gouvernement n'a pas envie d'honorer de vieux contrats.

Voir la vidéo
France 2

Les éoliennes en mer. En France, ce n'est encore qu'un projet. Pourtant, elles sont déjà jugées trop chères. Les subventions accordées à l'éolien offshore seront-elles revues à la baisse ? C'est le souhait du gouvernement. Entre 2012 et 2014, l'État avait pourtant signé pour six parcs éoliens répartis en Manche et sur le littoral atlantique. À l'époque, il s'engage à racheter l'électricité 200 euros le MW/h. Aujourd'hui, le prix est tombé autour de 50 euros. L'État veut renégocier le coût annuel des 140 éoliennes en projet.

Des renégociations qui accroissent le retard de la France

Prix de rachat de l'électricité, choix des équipements pour des éoliennes plus performantes : le gouvernement veut tout renégocier. Un amendement pourrait permettre de revenir sur les contrats signés. Un changement des règles du jeu qui inquiète les opérateurs. Des usines de fabrication devaient pourtant voir le jour avec des emplois à la clé, mais la France a pris du retard. Alors que des parcs fonctionnent depuis 20 ans chez nos voisins d'Europe du Nord, la France n'a à ce jour aucune éolienne en mer. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration : des éoliennes en pleine mer, au large du Danemark, en septembre 2016.
Illustration : des éoliennes en pleine mer, au large du Danemark, en septembre 2016. (FRANCOIS LEPAGE / MAXPPP)