Batteries : l'inquiétant retard européen face à l'Asie

Emmanuel Macron a annoncé 700 millions d'euros pour développer la filière des batteries électriques, nettement en retard face aux Chinois, Coréens et Japonais.

FRANCE 3

Le modèle électrique de voiture le plus vendu en France est entièrement fabriqué dans le pays, ou presque. Les composants de sa batterie proviennent d'Asie, leader mondial sur ce marché aujourd'hui avec en tête Toshiba, LG ou BYD. En Europe, seul l'allemand Mercedes possède une usine de fabrication.

Les géants asiatiques de la batterie s'installent en Europe

La France met sur la table 700 millions d'euros pour accélérer la production, indispensable pour les producteurs. "On ne peut que soutenir un projet qui permet un approvisionnement français ou européen", explique Thierry Bolloré, directeur général du groupe Renault. Pour l'instant, ce sont les géants asiatiques qui s'installent en Europe. Samsung produit déjà 50 000 batteries par an en Hongrie, alors que le coréen LG va bientôt s'implanter en Pologne. En France il n'existe qu'un seul projet, porté par SAFT, filiale de Total, qui fabrique des batteries, mais pas encore pour les voitures électriques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de Toshiba, à Tokyo, le 27 décembre 2016
Le siège de Toshiba, à Tokyo, le 27 décembre 2016 (KAZUHIRO NOGI / AFP)