Aviation : des fissures signalées sur plusieurs Boeing

L'avionneur américain traverse une crise à la suite de la découverte de fissures sur plusieurs de ses appareils. Un protocole de vérification a été lancé.

Nouveau revers pour Boeing. Plusieurs dizaines d'appareils ont été cloués au sol à la suite de fissures sur certains avions. Ceci intervient plusieurs mois après d'autres déboires. Si Air France n'est pas touchée, la compagnie Transavia inspecte plusieurs appareils jeudi 31 octobre. Tout est parti d'une alerte de la compagnie australienne Qantas, qui a interdit de vol un Boeing 737 NG, et aussi décidé d'appliquer la même mesure sur 32 autres appareils. "Ces inspections seront toutes terminées d'ici demain matin (vendredi)", assure Debbie Slade, responsable sécurité de Qantas.

50 appareils impactés

"Nous saurons ensuite si les appareils sont touchés ou non. S'ils sont touchés, ils seront immobilisés", confirme-t-elle. Le constructeur a dû reconnaître qu'il avait constaté ces fissures entre les ailes et le fuselage plusieurs semaines auparavant sur plusieurs avions. L'Agence américaine de l'aviation a lancé un protocole exceptionnel de vérification, et sur les 1 100 avions passés au crible, 50 ont été impactés. Un spécialiste rassure en indiquant que le risque d'accident était éloigné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Boeing 737 de la compagnie Transavia s\'apprête à atterrir à Eindhoven (Pays-Bas), le 24 février 2019.
Un Boeing 737 de la compagnie Transavia s'apprête à atterrir à Eindhoven (Pays-Bas), le 24 février 2019. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)