Cet article date de plus de deux ans.

Ascoval : les salariés mobilisés pour sauver leur usine

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Ascoval : les salariés mobilisés pour sauver leur usine
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Vallourec, qui a refusé le plan de reprise de l'usine Ascoval, voit monter la grogne de salariés déterminés à faire plier l'aciériste.

 

La justice devait se prononcer ce mercredi 24 octobre sur l'avenir de l'aciériste Ascoval, situé à Saint-Saulve (Nord). L'enjeu est de taille, car 281 emplois sont menacés, et la direction est sceptique devant le plan de reprise proposé. "C'est l'une des plus belles aciéries d'Europe qui va fermer là", assure dépité l'un des salariés du site. Signe que personne n'y croit plus vraiment. "On veut continuer à travailler, j'espère qu'on ne sera pas déçus. Même si pour l'instant c'est mal barré", témoigne un autre.

"Si on meurt, Vallourec mourra"

En attendant, et pour faire pression, les salariés sont en grève et ont bloqué les accès à l'usine. "Les voies ferrées sont barrées, les postes de garde sont verrouillés. Vallourec, on va l'étouffer. Si on meurt, Vallourec mourra", menace Bruno Kopczynski, porte-parole de la coordination syndicale chez Ascoval.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.