Vidéo Hausse des impôts liée au Covid : les communes vont devoir "assumer des dépenses non prises en charge par l'État", selon Gérard Larcher

Publié
Article rédigé par
Radio France

Plus du tiers des communes ont prévu d'augmenter leur fiscalité pour combler notamment les dépenses dues à la crise sanitaire du Covid-19.

"Il faudra bien assumer aujourd'hui des dépenses quand elles ne sont pas prises en charge par l'État", a déclaré mercredi 5 mai sur franceinfo Gérard Larcher, président Les Républicains du Sénat, alors qu'il était interrogé sur la hausse des impôts locaux prévus dans de nombreuses communes. D'après l'Association des maires de France (AMF), plus du tiers des communes ont prévu d'augmenter leur fiscalité pour combler notamment les dépenses dues à la crise sanitaire du Covid-19, notamment la gestion des centres de vaccination"Je rappelle que la santé, c'est une compétence de l'État", s'est agacé Gérard Larcher.

"Quoi qu'on en ait dit notamment au sommet de l'État, s'il n'y avait pas les collectivités territoriales, on ne s'en sortirait pas comme aujourd'hui."

Gérard Larcher

à franceinfo

Le président du Sénat souligne la facture pour les communes : "Pour ma commune, le coût pour 20 journées de vaccination, c'est 80 000 euros, à Saint-Quentin-en-Yvelines c'est 100 000 euros. Et aujourd'hui, l'État parle de donner 50 000 euros pour six mois." Il rappelle également que de nombreuses collectivités ont pallié le manque de masques en début de crise. "On est dans un moment de pandémie où il y a une baisse des recettes des collectivités territoriales, une augmentation des dépenses. Pour payer, il faut bien avoir des recettes", a expliqué le sénateur pour justifier la hausse à venir des impôts locaux.

"On ne pourra pas laisser à l'abandon financier des collectivités territoriales qui, elles, n'ont pas abandonné les citoyens", a insisté Gérard Larcher. "C'est un sujet dont on débattra au Sénat. Nous aurons un projet de loi de finances rectificative annoncé pour la fin juin et le début juillet."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Impôts

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.