Taxe foncière : un impôt en hausse depuis dix ans

La taxe foncière pèse de plus en plus lourd dans le budget des 58% de Français propriétaires de leur logement. En 10 ans, l'impôt a augmenté de 31,4% en moyenne, six fois plus que la hausse des loyers.

FRANCE 3

Comme de nombreux Français, Hervé et Dominique doivent payer leur taxe foncière, qui ne cesse d'augmenter au fil des années. Le couple est propriétaire d'une maison à Orléans (Loiret) depuis 2008. En 10 ans, leur taxe a augmenté de 1 050 euros. Cela représente une hausse de 39%. "Ça fait mal, il faut travailler toujours plus pour payer les impôts et garder un certain niveau de vie", déplore Dominique. La ville d'Orléans n'est pas la seule à voir sa taxe foncière bondir : 33% à Nantes (Loire-Atlantique), 37% à Lille (Nord) et même 43% à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Une augmentation trois fois supérieure à l'inflation

Pour définir cet impôt local, c'est la valeur locative du bien qui compte. S'applique ensuite un taux défini par la commune, l'intercommunalité et le département. Ces deux paramètres ont fortement évolué ces dernières années. "On a aujourd'hui une augmentation des taxes foncières sur les cinq dernières années qui est six fois supérieure au montant des loyers et trois fois supérieure au montant de l'inflation", explique Pierre Hautus, directeur général de l'Union nationale des propriétaires immobiliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
La taxe foncière, l\'un des piliers de la fiscalité locale. 
La taxe foncière, l'un des piliers de la fiscalité locale.  (GETTY IMAGES)