Santé : Bercy veut réduire les dépenses liées aux arrêts maladie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Bercy souhaite réduire les dépenses liées aux arrêts maladie.
Santé : Bercy veut réduire les dépenses liées aux arrêts maladies Bercy souhaite réduire les dépenses liées aux arrêts maladie. (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Rougerie, J.Assouly, M.-C.Delouvrié, P.Lagaune, D.Breysse, J.Martin, N.Marcou
France Télévisions
France 2
Les services du ministère des Finances estiment que 10 milliards d’euros peuvent être récupérés, en partie grâce à des coupes dans les dépenses de santé liées aux arrêts maladie. Le point.

Les arrêts maladie, de plus en plus nombreux, sont dans le viseur de Bercy. On en comptait 6,4 millions en 2012, et 8,8 en 2022. Pour Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, c’est trop. "Est-ce que quelque chose justifie que les arrêts maladies aient augmenté de 30 % au cours des dernières années ? Ça représente une dépense totale de 16 milliards d’euros par an", dit-il. Pour le gouvernement, toutes les pistes sont sur la table pour faire baisser la facture. Il envisage notamment de mettre à contribution les employeurs. 

Un jour de carence en plus ? 

À Toulouse (Haute-Garonne), Jean-Claude Henri a racheté une entreprise de BTP il y a 5 ans. Dans la foulée, il a investi dans une machine qui rend moins fatiguant l’usinage de ses menuiseries, et mis en place la semaine de quatre jours. "On a déjà beaucoup, beaucoup de charges, et la période est quand même assez compliquée, post-Covid", estime-t-il. 

Bercy pourrait également solliciter les salariés, en ajoutant un jour de carence, soit un jour d’arrêt maladie non payé supplémentaire. En attendant les mesures concrètes, le contrôle des arrêts de travail s’intensifie, notamment ceux qui ne s’accompagnent d’aucune prescription de soins ou de médicaments. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.