Cet article date de plus de quatre ans.

Réformes fiscales : le revirement d'Emmanuel Macron

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Réformes fiscales : le revirement d'Emmanuel Macron
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après avoir repoussé certaines réformes fiscales promises pendant sa campagne, Emmanuel Macron a finalement décidé de faire appliquer ses mesures sur la taxe d'habitation et l'ISF dès l'année 2018.

La décision est prise : la réforme de la taxe d'habitation n'attendra pas la fin du quinquennat. À partir de 2018, cet impôt concernera de moins en moins de monde. Et en 2020, tous les ménages au revenu fiscal inférieur à 20 000 euros par an en seront exonérés, soit 80% des Français. Pour de nombreux retraités, la mesure vient compenser la hausse de la CSG.

L'État se prive de 6 milliards d'euros de recettes

Mais pour les communes, la taxe d'habitation est essentielle : c'est un tiers de leurs revenus. Alors même si le gouvernement assure que chaque centime perdu sera compensé par l'État, les maires de France restent inquiets. Autre promesse de campagne emblématique : l'impôt sur la fortune. Le Premier ministre avait promis sa réforme pour 2019 lors de son discours de politique générale mardi dernier. Ce sera finalement dès l'an prochain. Plus précisément, l'ISF ne concernera plus que les biens immobiliers, pour ne plus taxer le patrimoine financier à destination des entreprises. Ces deux mesures feront perdre 6 milliards d'euros de recettes fiscales au budget de l'État l'année prochaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.