Impôts : les Français se pressent dans les perceptions

Les contribuables ont jusqu'au jeudi 16 mai pour déposer leurs déclarations de revenus papier. Malgré le prélèvement à la source, la déclaration de revenus est obligatoire. De quoi susciter une certaine effervescence dans les centres d'impôts, mercredi 15 mai.

FRANCE 2

Devant cette trésorerie des Alpes-Maritimes, l'affluence était exceptionnelle, mercredi 15 mai au matin : plusieurs dizaines de contribuables perdus, inquiets ou venus se rassurer. Jeudi 16 mai au soir, ils ne pourront plus faire de déclaration papier. Dans une perception parisienne, l'affluence était également de taille. Car pour la première fois cette année, l'impôt sur le revenu est prélevé à la source. Certains, au moment de la déclaration, sont un peu perdus. Autre nouveauté : les Français doivent faire leur déclaration en ligne, sauf s'ils n'ont pas accès à internet. Certains ont essayé, en vain.

Une pénalité d'au moins 10% en cas de retard

À Poitiers (Vienne), il y avait moins de monde, mais toujours beaucoup de questions. Cette permanence est tenue par des experts-comptables. Le fils de ce contribuable vient de commencer à travailler. La déclaration vire au casse-tête. Sur internet, il est encore possible de déclarer ses revenus jusqu'au 21 mai, 28 mai ou 4 juin, selon les départements. En cas de retard, une pénalité d'au moins 10% est prévue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le mot \"IMPOTS\" sur des billets de banque.
Le mot "IMPOTS" sur des billets de banque. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)